La ville 2.0 un modèle urbanistique plus durable

- - Non classé

Aujourd’hui, nous vivons les prémices d’un monde entièrement connecté. Sur nos lieux de travail, de vie, de loisirs… partout des écrans interactifs. Internet et les nouvelles technologies sont en train de transformer notre quotidien. Une nouvelle ère est annoncée, avec comme toujours ses avantages mais aussi ses inconvénients. L’arrivée de tous ces objets connectés dans notre environnement engendre forcément une mutation profonde, dans notre façon de consommer, de s’informer, de communiquer, de se déplacer etc…

Les objets connectés dans notre quotidien

Ils sont partout et ont des domaines d’application vraiment variés. Ces objets électroniques sans fils partagent diverses informations avec un ordinateur, une tablette ou encore un smartphone. En fonction d’une situation donnée, d’un contexte particulier, ils analysent l’information et agissent. Brosses à dents connectées, montres, chaussures, réfrigérateurs, voitures… les objets connectés envahissent littéralement notre quotidien. Leur mission ?  Nous apporter plus de confort, nous assister, voire plus dans notre quotidien. La voiture connectée est pour demain, la Google Car en est le meilleur exemple. La voiture entièrement automatisée n’était encore hier que de la pure science fiction ! La voiture de demain, pourra conduire toute seule, venir chercher un passager qui depuis son smartphone lui envoie un message grâce à une simple application. Nous connaissons déjà aujourd’hui quelques modèles de voiture qui peuvent, grâce à des caméras et radars, se garer voire même rouler toutes seules sur une courte durée. La voiture de demain sera électrique et intelligente. Présents autant dans les différents secteurs de la santé, de l’industrie, de l’énergie, de la sécurité… ces objets connectés entrent aussi dans un domaine qui nous est familier sans en comprendre vraiment toute sa portée, la domotique.

La domotique et la maison communicante

Cette maison connectée et intelligente est conçue pour faciliter la vie de ses habitants, la rendre en quelque sorte plus confortable. L’automatisation des tâches mais aussi le partage d’informations et de contenu, ou encore gérer et contrôler sa consommation énergétique, font partie des ces attributions. Elle se doit d’être plus autonome, confortable, sécurisée, communicante etc… Dans des domaines comme l’éclairage et le confort thermique, la domotique excelle. C’est toujours dans ce but de simplifier la vie de ses habitants que la maison intelligente innove. La maison par son réseau interne, sa connexion, permet à tout moment et de n’importe où de recevoir des informations et d’en envoyer. La maison s’adresse à nous et nous nous adressons à elle. Ainsi une fuite d’eau, un problème électrique voire une infraction… un message est envoyé sur un smartphone afin de signaler tout dysfonctionnement. Inversement, des messages peuvent être envoyés à la maison pour augmenter la température, actionner les volets roulants et bien d’autres choses encore. La mise en réseau de la maison permet de mettre en relation les différents systèmes électroniques et/ou numériques. C’est une manière en quelque sorte de mutualiser les données de cette « smart home » pilotée à distance.

Une ville intelligente et connectée

La ville de demain sera connectée ou ne sera pas. Dénommée aussi Smart City ou Green City, cette ville se présente comme  durable afin de faire face aux changements climatiques, au nombre croissant de ses habitants avec des éco-quartiers et du green à tous les étages. Connectée et intelligente par son efficacité dans les transports, dans les innovations, dans la communication mais aussi dans l’énergie. Elle se veut aussi vertueuse et participative. Plusieurs villes aujourd’hui se revendiquent « Smart City » comme Rio, Singapour etc… et l’Europe promet d’ici 2020 des villes témoins.

Ce sont justement toutes ces nouvelles technologies de l’information et de la communication, les NTIC (supports numériques, domotique etc…) qui sont au cœur même de ces cités de demain. Architectes, urbanistes, collectivités locales… travaillent tous ensemble afin de proposer une ville où le citoyen est l’acteur principal de ces villes du futur.

Avec une mutation inévitable, c’est à nous citoyens de faire en sorte que ce facteur numérique devienne réellement un facteur de lien social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *